2009-02-17

Le salle d'attente

Les salles d'attente des médecins regorgent de petits bijoux d'articles qui sont toutes des occasions à réflexion. Certains magazines datent du temps de Mathusalem, mais en fouillant un peu, le patient patient arrive toujours à dénicher quelques perles. C’était mon cas aujourd’hui.

Alors, plutôt que de m’atteler à rédiger ma réflexion sur la question 4 du travail no.1 d’EDUC 6020 (monsieur Viktor me le pardonnera sûrement...), j’ose vous proposer cet article du magazine L’actualité du 15 juin 2008 :
Un directeur d’école se vide le cœur.

Il est plutôt drôle de voir combien ce directeur d’école du Québec, quoiqu’en pleine réforme scolaire (un renouveau, à tout le moins), s’en prend au système complet, en commençant par les commissaires « incompétents », en passant par les syndicats, pour finir avec les processus par lesquels les budgets sont accordés.

Pour nous qui « surfons » en pleine tendances nouvelles, ce texte re-réveille et alimente ma réflexion sur la gouverne des systèmes scolaires : Qui est à l’origine des réformes? Ne devrions-nous pas partir de ceux et celles qui comprennent bien le système pour générer les réformes? Quelle place occupent les études et les recherches en éducation dans les décisions des décideurs? Politiciens, spécialistes de l’éducation, philosophes, ou monsieur et madame « tout-le-monde » : qui peut avoir la prétention de connaître vraiment ce que nos élèves ont besoin?

D’ailleurs, j’aime particulièrement ce passage : « Quand on parle d’école, les dernières recherches ou l’avis des experts n’ont pas plus de poids que l’opinion de Monsieur et Madame Tout-le-monde. On préfère, je ne sais pourquoi, tenir sur la place publique une sorte de vox pop, en accordant à chacun la même crédibilité. C’est aberrant. Combien de fois, en écoutant la radio, me suis-je aperçu de l’ignorance flagrante de la personne qui parlait ! Le processus a toutefois le mérite d’être démocratique. »

Je vous laisse en prendre connaissance, si le sujet vous intéresse. Je serais par ailleurs très intéressé à poursuivre cette discussion avec qui veut bien commenter. Merci à l’avance.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire